lundi 8 août 2016

Orne : trois communes concernées par une interdiction de consommer l'eau du robinet

La préfecture a annoncé dans un arrêté l'interdiction de consommer l'eau du robinet dans les communes de Rémalard-en-Perche, Cour-Maugis-sur-Huisne et Bizou, et ce, jusqu'à nouvel ordre. La qualité de l'eau s'est rapidement dégradée et les experts estiment que les manques d'eau ainsi que les chutes de pression intermittents durables sur le réseau d'alimentation en eau pourraient en être la cause.

mardi 26 juillet 2016

Isère : quatre communes privées d’eau potable

Dès lundi, l’eau du robinet des communes de Herbeys, Brié-et-Argonnes et quatre hameaux de Saint-Martin-d’Uriage et Poisat présentait un aspect trouble. Des analyses ont révélé la présence de bactéries dans l’eau du robinet. Les causes de cette pollution doivent être confirmées. Il semblerait que les récents orages de la région aient provoqué une pollution de la source d’eau qui alimente ces communes.

L’ARS (Agence Régionale de la Santé) doit publier les résultats de nouvelles analyses dès demain. En attendant, la Métropole recommande aux habitants de ne pas consommer l’eau pour la boisson ni pour le brossage de dents. Enfin, les mairies des communes concernées ont mis des bouteilles d’eau minérale à disposition des habitants en attendant le retour à la normale.

dimanche 19 juin 2016

Inondations et pollution des eaux

Les inondations de mai / juin 2016 en France ont rendu l’eau du robinet de certaines régions impropres à la consommation. Bactéries, pollutions diverses et turbidité de l’eau courante sont ainsi venues ajouter encore à la détresse des habitants sinistrés, notamment dans la Marne, la Seine-et-Marne, le Cher, les Pyrénées Atlantique, l’Eure, la Meurthe-et-Moselle, l’Yonne, les Yvelines et les Vosges.

Plus de 700 communes classées en état de catastrophe naturelle
Parmi les 17 départements touchés par les inondations, 9 ont subi une pollution de l’eau du robinet. Pendant que l’eau montait rapidement et s’engouffrait dans les habitations, certaines communes ont vite interdit la consommation de l’eau du robinet, qui présentait alors un vrai risque sanitaire.

En Lorraine, dans la commune de Raon-aux-Bois, les habitants se sont notamment aperçus en purgeant les bouches à incendie, que l’eau était de couleur noire. En Champagne Ardennes, au sud d’Epernay, c’est l’usine de traitement d’eau potable qui a été inondée. Du côté de la Normandie, la commune de Gisors a également fait l’objet de restrictions, en raison de la turbidité de l’eau courante.

La distribution d’eau s’est rapidement organisée 
Dans les communes les plus touchées, les mairies ont rapidement mis en place des distributions de packs d’eau en bouteille, comme à Mancy dans la Marne, où 280 packs ont été distribués aux 278 habitants. Du côté de Fay-aux-Loges, dans le Loiret, c’est prêt de 16 000 bouteilles qui ont été distribuées. Des habitants ont bénévolement participé à ces distributions, allant parfois jusqu’à amener les bouteilles directement auprès des plus sinistrés.

Et maintenant ?
L’eau a doucement entamé sa décrue et les habitants ont parfois redécouvert leurs habitations avec désarroi. La solidarité s’est alors mise en place afin que chacun puisse retrouver son logement. Les usines de traitement de l’eau poursuivent leurs analyses et espèrent un retour à la normale dès que possible.

vendredi 3 juin 2016

Vosges : une commune privée d’eau potable pendant plusieurs jours

L’agence Régionale de Santé (ARS) a mis en garde les habitants de la commune de Raon-aux-Bois. En effet, les dernières analyses d’eau potable effectuées mercredi dernier ne sont pas bonnes. La mairie a lancé un appel aux volontaires qui souhaiteraient participer à un porte à porte d’information pour les habitants.

mardi 31 mai 2016

Vienne-en-Arthies : l’alerte pollution est maintenue

Alors que les intempéries se poursuivent sur une bonne partie de l’hexagone, l’alerte pollution est toujours en place à Vienne-en-Arthies où une pollution bactérienne s’est produite la semaine dernière. Le réseau a été purgé et le château d’eau vidé. En attendant, la maire Ghislaine Lapchin-de-Poulpiquet (DLF) conseille vivement de consommer l’eau en bouteille. Pour cela, les habitants ont été invités à venir chercher un pack de 6 bouteilles d’eau de source à la mairie où près de cinq mille bouteilles d’eau ont été stockées. L’équipe municipale tiendra bien entendu les habitants informés de la situation.

mardi 24 mai 2016

Eau du robinet à Gisors : un risque pour la santé des consommateurs

Une analyse de l’eau distribuée à Gisors a révélé la présence de turbidité (trouble et coloration de l’eau). La consommation de l’eau du robinet est donc interdite jusqu’à nouvel ordre. Pour la préparation des aliments, le lavage de dents ou encore la simple consommation, les habitants sont très vivement invités à utiliser de l’eau embouteillée. L’eau du robinet sera simplement utilisée pour la douche, les WC ou encore la toilette. La préfecture de l’Eure a indiqué espérer un « retour à une situation normale » rapidement et Véolia Eau et la Mairie de Gisors ont mis en place un dispositif de distribution d’eau embouteillée.

jeudi 14 avril 2016

Trop de nitrates dans l’eau du robinet de Chamagne

Voilà maintenant plus d’un mois que les habitants de la commune de Chamagne, dans les Vosges ne peuvent plus consommer l’eau du robinet. L’Agence régionale de santé a détecté le 3 mars une concentration en nitrates deux fois plus élevée que ce qu’autorise la réglementation.
Une enquête est en cours pour identifier l’origine du problème, qui ne semble pas s’atténuer au fil des semaines.

Le préfet a déclaré envisager de mettre en place une interconnexion avec le réseau d’eau potable d’une ville voisine, Charmes.